Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelle mobilité multimodale dans le futur CPER Etat-Région PACA ?

La voix de NOSTERPACA

NOSTERPACA avait demandé une rencontre avec Monsieur Michel CADOT, Préfet de région à propos de la partie mobilité durable du prochain contrat de plan État-Région. (CPER).

 

Monsieur le Préfet CADOT a répondu positivement en chargeant Monsieur Gilles BARSACQ, Secrétaire général (SGAR) pour les affaires régionales de nous recevoir. C'est finalement Monsieur Frédéric BEAUDROIT, Secrétaire général adjoint pour les affaires régionales et Madame Patricia BRUCHET (DREAL/SGAR) chargée des transports qui ont accueilli les membres du Bureau de NOSTERPACA (Gilbert SOULET, Jean-Pierre HUCHON, Gilles MARCEL).

Monsieur BEAUDROIT a tenu d'entrée à cadrer l'échange sur le futur et à expliciter les orientations vers lesquelles les services de l'état construisent le dossier.

Selon lui, la lettre du 1° Ministre doit aboutir pour la partie mobilité durable à définir d'ici décembre des axes stratégiques partagées avec le Conseil régional et les autres acteurs institutionnels. Les dispositions qui en découlent seront précisées dans une seconde phase, au rythme de l'ensemble du contrat de plan.

Pour sa part, NOSTERPACA a insisté sur la situation de notre région et rappelé les retards accumulés en matière de transports, tant pour ce qui concerne les déplacements de personnes que des flux de marchandises.

Dans ce sens, la poursuite des études du percement d'un tunnel ferroviaire sous le Montgenèvre pour aboutir au lancement du débat public reste à nos yeux la priorité régionale comme maillon ferroviaire transfrontalier manquant (cf DTA 13 et son décret en Conseil d’État de 2007).

Sur ce point, la Préfecture a saisi le Ministère et attend une réponse qui nous sera communiquée.

Mais l'approche des services de l'Etat au niveau régional s'inscrit dans un cadrage national qui a suivi le rapport de la commission 21. Aussi, les préoccupations sont de répondre au plus vite aux besoins de déplacement des populations qui attendent un changement rapide. Et cela avec une enveloppe réduite à 300 millions d'euros.

Sur le Val de Durance, l'orientation est donc de favoriser l'intermodalité en atteignant les objectifs dès 2015. Les exemples donnés sont la réalisation des Pôles d’Échanges Multimodaux à Meyrargues, Aix, La Calade, Venelles et la création d'une desserte routière entre Aix-TGV et Gap.

A propos de la mise en place de la Métropole Aix-Marseille et des décisions prises par le Gouvernement sur la base des travaux de la « Commission21 » envisageant la création d'une gare Marseille-St-Charles en souterrain et d'une ligne nouvelle entre Cannes et Nice, Monsieur BEAUDROIT attend les annonces qui devraient être faites par le 1° Ministre en visite à Marseille vendredi 08 novembre.

Concernant le financement des travaux préconisés par les études RFF sur Mandelieu-Vintimille et sur l'étoile d'Aix, il semble que ça va de soi et que ces points seraient acquis et concrétiser par une programmation d'une partie des travaux à réaliser.

Monsieur BEAUDROIT relaiera auprès de Monsieur le Préfet notre demande de financement des études de l'électrification complète de la ligne du Val de Durance.

Quant à notre demande de financement d'une étude sur la préservation des sites ferroviaires existants et visant à déterminer l'outil de production ferroviaire apte à répondre aux besoins en matière de logistique urbaine, intégrant l'avenir du triage de Miramas et la place des opérateurs régionaux, il est évident que ce n'est pas clair pour nos interlocuteurs. Alors une question subsiste : avec qui traiter cette question de fond ?

Notre demande de financement de projets concourant à la mise en cohérence des services offerts par les différentes AOT en matière de déplacements des personnes n'est pas selon Monsieur BEAUDROIT du ressort de l’État mais c'est aux collectivités concernées de s'organiser mieux. Il nous faudra revenir sur ce sujet pour être mieux compris et obtenir des avancées auxquelles l’État peut et doit contribuer.

Au total, si cette rencontre a été utile, elle nous a aussi démontré à quel point la distance reste (restera) grande entre les paroles et les actes.

NOSTERPACA continuera dans les mois qui viennent à porter ses demandes qui sont un minimum à obtenir pour sortir PACA de la nasse dans laquelle se trouve notre région.

Dans un contexte contraint financièrement, la pression citoyenne doit monter de plusieurs crans si nous souhaitons des changements à la hauteur de nos attentes. C'est toute la société civile qui doit se rassembler pour exiger que les deniers publics soient consacrés à des actions véritablement prioritaires et non pas à des dogmes comme le sacro saint doublement du Lyon Turin alors que le tunnel ferroviaire Lyon Turin existant n'est même pas utilisé à 20% de sa capacité et que le transit transeuropéen est devenu totalement inexistant sur cet axe (0,0 Million tonne en 2009, 2010 et 2011 selon expertise Alpinfo).

Sylvie 02/12/2013 14:34

bonjour
je ne comprends absolument pas vous militez, de même qu'un certain nombre très restreint d'élus, pour un pseudo et hyptothétique tunnel sous le Montgenèvre. dont on nous rebat les oreilles depuis 50 ans. Il vaudrait mieux rester sur un projet réaliste, et réalisable, l'électrification de toute la ligne jusqu'à Briançon, que l'on nous promet depuis des décennies.
l'argent ne serait ainsi pas gaspillé en études sur le Montgnenèvre, et serait directement employé en travaux d'électrification sur la ligne actuelle. On nous promet aussi depuis des décennies de passer en double voies, sur certians tronçons.Ca c'est du concret, et du réaliste et réalisable ! Trop peut être ?
Avez vous idée de l'enclavement du Briançonnais ? Et des temps insuportables pour se rendre à Aix ou Marseille ? Le Briançonnais n'existe pas seulement lorsque il y a de la neige et du ski, où là, bizarrement les trains sont plus nombreux !

Christine 09/11/2013 18:40

"Sur le Val de Durance, l'orientation est donc de favoriser l'intermodalité en atteignant les objectifs dès 2015. Les exemples donnés sont la réalisation des Pôles d’Échanges Multimodaux à Meyrargues, Aix, La Calade, Venelles et la création d'une desserte routière entre Aix-TGV et Gap"
Très bien tout ça mais que devient Pertuis là dedans? Pertuis est dans le Val de Durance que je sache; ah oui j'oubliais on est aussi dans la CPA et en même temps dans le Vaucluse et alors chaque collectivité territoriale se renvoie la balle pour améliorer les choses en matière de transport, la Région ne fait rien, et rien ne progresse: pas de liaison directe en bus pour Avignon, faut changer à Cavaillon pour le bus ou le train (et ne parlons même pas du train direct!) on met presque 3h pour aller à Avignon, pas de liaison directe pour la gare TGV d'Aix (ah ben non puisqu'on est dans la CPA donc il faut prendre le bus Pertuis-Aix puis la navette Aix-gare TGV, super pratique pour combiner tous les horaires, alors que Forcalquier, Sisteron et Digne, pour ne citer que quelques villes de la Région, (et bientôt Gap donc, ont droit à une liaison directe par cars LER, (ah oui mais c'est les Alpes tout ça et pas Pertuis qui est dans la CPA), pas de liaison directe de Pertuis pour les Alpes ni en LER ni en train (faut aller à Meyrargues pour le train), seule liaison directe: Pertuis-Marseille en train (en semaine 8 trains par jour et par sens, à des horaires inintéressants) dans le meilleur des cas on met 1h10 pour faire le trajet! et ça va pas s'arranger si on rajoute des arrêts à Venelles et la Calade car pas moyen d'obtenir des trains semi-directs qui seraient plus rapides (la suppression des arrêts dans 3 gares des quartiers Nord de Marseille a fait gagner 3 minutes! ce qu'on nous a présenté comme une "accélération"). De qui se moque-ton? Pas étonnant que les trains qui passent à Meyrargues soient surchargés car nombre de personnes qui habitent Pertuis et environs (c'est important de le préciser) prennent le train à Meyrargues, bien obligés! Pôle multimodal à Meyrargues? donc encore plus de gens seront obligés d'aller à Meyrargues! et en voiture bien sûr car liaison Pertuis-Meyrargues en bus inexistante et en train, voir plus haut.
Et bientôt la Métropole! Marseille va tout rafler et les transports dans le reste de la région en seront toujours au même point!

soulet.gilbert@orange.fr 10/11/2013 16:39

Bonjour Christine et merci de votre coup de colère.

Je la comprends et nous la partageons vu l’état de déliquescence de la ligne du Val de Durance ... à laquelle PERTUIS est toujours “accrochée”; Mais NOSTER PACA ne fait pas partie des décideurs !
Cependant, dans notre association, nous sommes conscients des difficultés non seulement ressenties par l’usager, mais vérifiées, enregistrées, dénoncées et expliquées depuis des mois à toutes les Autorités Organisatrices des Transports dont SNCF & RFF ... malheureusement séparées depuis 1997; Ce qui signifie que si les prix, les horaires et les arrêts dans les gares dépendent bien de SNCF (qui n’est plus La SNCF que nous avons toujours en mémoire) avec le CR-PACA, la Vitesse Limite et les temps de parcours dépendent de l’infrastructure réalisée ou non par Réseau Ferré de France, ainsi que pour la réception en gare de Marseille St Charles dont les voies ne sont pas extensibles! (Vous savez bien la VL 60 entre Pertuis et Meyrargues et son temps de parcours sur la Fiche n°12 variant de 8’ à 10’, et du prix de billet occasionnel de 7 euros en TER et de 1 euro en BUS pour Pertuis-Aix en Provence...)

Les futurs arrêts à Venelles et la Calade coûterons 5’ maxi supplémentaires, je vous l’accorde, sur la Voie Unique actuelle; Mais avec le renouvèlement de l’infrastructure entre Meyrargues et Aix d’une part et entre Aix et Gardanne d’autre part, comme annoncé et attendu fermement, le temps de parcours devrait être très réduit. Pour le futur avec la Gare souterraine à St Charles, les TER seront en surface en obtenant ainsi de très nombreuses voies de réception et de meilleurs cadencements.

Seule grosse épine encore : Pertuis-Meyrargues et ses 3,700 km jusqu'au pont sur la Durance!

Pour PERTUIS (84) et St ZACHARIE (83) le problème ne nous a pas échappé non plus que ce soit avec La CPA ou/et avec la future Métropole;

Ici, pour le Sud Luberon, j’ai personnellement activé les élus de Pertuis et des Mairies environnantes, la CPA, les CG 84 et 13, la CCI, etc... et le CR-PACA, et particulièrement celui qui détient la clef du système : le Cabinet du Président de la Région Michel VAUZELLE.

Je vous rassure aussi sur l’Etoile d’Aix et la relation entre Aix Gare-Centre et Aix-TGV a bien été discutée ...

La relation entre PERTUIS et AVIGNON actuelle dépend entièrement du CG84; Pour celle du futur et la relation Pertuis-Cavaillon, ce sont toutes les collectivités qui doivent activement se mettre ensemble autour de la table et non séparément comme cela se réalise jusqu’ici. La continuité territoriale serait enfin réalisée entre Avignon et les Alpes et entre Cavaillon et Aix en Provence (les Facultés entr’autres.)

Quant aux associations et à la population, nous souhaitons sur la Région et je le souhaite aussi pour le Sud Luberon, qu’elles doivent bouger leurs élus et se coordonner pour le faire entendre. Les annonces du 1er Ministre sont propices sur le sujet.

Très cordialement,

Gilbert SOULET

Publicité

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .