Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Assemblée Générale NOSTERPACA

La voix de NOSTERPACA

Assemblée Générale NOSTERPACA

Assemblée Générale de NOSTER PACA tenue le 29 Janvier 2014

 

PRESENTS

SOULET GILBERT, MARCEL GILLES, HUCHON JEAN-PIERRE, FOLLI NORBERT, JEAN GILBERT, RAYBAUD BERNARD, PALLISER GERARD, CALFAS PIERRE, FERNANDEZ JEAN-NOEL, IMBS JEAN-PIERRE, POCHON GUY, DOAT GIL, PETIT JEAN-YVES (en partie).

EXCUSES

GIRAUD-EYRAUD JACQUELINE, PELOUX ROBERT, GUINEFOLEAU REMY, TROTEBAS ALAIN, CORNU ROGER, FECHINO HERVE, FLUCHERE GUY, FRANCESCHI ROBERT, FABRE JACQUES.

 

INVITES (ont participé en partie à notre assemblée)

PIERRE APLINCOURT, Président de FNE-PACA

AMANDA BOUARD chargée de mission Transports.

STEPHANE COPPEY chargé de mission Conseil régional

 

Ouverture de l'Assemblée générale:

Le Président remercie les participants pour leur présence et souhaite que la journée soit bénéfique pour notre travail associatif mais aussi par l'occasion de rencontre qu'elle offre.

Il rappelle les caractéristiques de notre association et des membres actifs, le lien avec FNE PACA pour des buts communs. Une longue histoire qui s'est formalisée il y a seulement 4 ans, ce qui peut être regretté aujourd'hui.

Un des enjeux est aussi pour nous de comprendre l'activité des syndicats cheminots qui ne savent plus travailler ensemble. Et il faut rappeler des insuffisances des politiques en revenant sur l'exemple de Cavaillon-Pertuis et des comités de ligne.

 

Bilan de notre activité

Le rapport d'activité a fait l'objet d'un examen approfondi, amenant parfois à déborder sur le débat prévu pour déterminer les orientations 2014. Il est adopté (document en lien)

Finances

La situation est satisfaisante dans la mesure où la consommation des disponibilités est faible. Il existe un contraste entre une activité importante et cette faible utilisation des fonds.

Le trésorier évoque une aide envisagée pour participer à l'étude FNE PACA sur les déplacements concernant les territoires SAN et CAPM.

Organisation

Pour améliorer nos capacités d'actions,  il est souhaité que soit élaboré un calendrier prévisionnel des actions, également que nos membres puissent disposer de moyens visuels. Enfin, il est suggéré de faire fabriquer des cartes de visite. Tous ces points seront concrétisés en fonction de nos capacités de réalisation, les moyens de travail étant exclusivement bénévoles.

Assemblée Générale NOSTERPACAAssemblée Générale NOSTERPACA
Assemblée Générale NOSTERPACAAssemblée Générale NOSTERPACA

Élection Conseil d'Administration et Bureau

Le Conseil d'Administration est composé de JP IMBS, (84) B.RAYBAUD (83), N.FOLLI (04), A.TROTEBAS (13), J.GIRAUD-EYRAUD (84), H.FECHINO (83), G.PALLISER (84) et des membres du Bureau : Gilbert SOULET, (Président 84) G.MARCEL (Secrétaire 05/13), R.FRANCESCHI (13), T.MATHIEU (05), JP.HUCHON (13), P.CALFAS (13), G.JEAN (Trésorier 13).

 

 

Orientation

Comme indiqué, le débat sur l'orientation a été amorcé en examinant le bilan d'activités. En outre, les dossiers de l'année écoulée restent à traiter . De ce fait, le document d'orientation adopté consiste en une actualisation de 2013.

 

COUPURE/REPAS

Moment sympathique de convivialité, le repas bio pris sur place a permis d'apprécier les talents de la SCOP INYOZA.

 

Assemblée Générale NOSTERPACA

 

Après l'Assemblée Générale "formelle", les participants ont poursuivi la réunion par un

DEBAT avec JY PETIT Vice-Président Transports & éco-mobilités au CR PACA

Tout d'abord est pointée l'insuffisance de la coordination des usagers dans la région : le constat est une réalité d'associations qui font du travail mais un besoin d'une meilleure coordination pour peser plus.

A propos de la mauvaise qualité de l'offre TER, deux problèmes majeurs existent : les travaux d'infrastructure et la maintenance matériel roulant.

La région réalise des investissements pour la maintenance du matériel mais reste en attente d'un retour rapide. Suite à des blocages dans le fonctionnement du technicentre de Marseille Blancardel'opérateur TER SNCF est dans l'impossibilité d'assurer l'offre conventionnelle. La situation dégradée génère un fort mécontentement des voyageurs. La région demande à SNCF en contrepartie l'accès aux TGV et trains GL pour les détenteurs carte Zou. (ndlr : aux seuls détenteurs de la carte Zou ", les clients ou usagers TER qui n'ont pas de carte Zou parce que celle ci ne s'applique pas sur les régions voisines seront péjorés à nouveau pour emprunter les trains GL et INTERCITE sans paiement supplémentaire. Exemple des clients qui quotidiennement font le trajet de Miramas, St Martin de Crau ou Arles et qui se rendent sur Nimes ou Montpellier pour le travail ou les études)

Concernant les Chemins de fer de Provence, un directeur de la régie est nommé, la Région a la volonté d'y développer les services.

La mise en place de la Métropole Aix-Marseille-Provence est une évolution favorable pour la gestion des transports mais des problèmes resteront à gérer. La tarification unique est un objectif atteignable à relativement court terme. Le débat autour d'un schéma de transports fait ressortir une logique de réseau intégrant corridors, points de rabattements et connexions. Selon Jean-Yves PETIT, il faut faire le lien avec le contrat de plan et les financements consentis. Et de ce côté là, l'incertitude demeure : il cite les appels à projets de TCSP Transports Collectifs en Site Propre qui restent en attente des retours de l’État .

L'évolution du cadre législatif semble mettre en perspective un renforcement des régions mais quid des financements ? Le TER, c'est 10 millions d'euros d'augmentation de la mise régionale entre 2013 et 2014.

La concurrence dans la région se profile par le biais de l'international avec cabotageIl faut regarder les conséquences et les compensations éventuelles. Ce service sera mis en œuvre à l'été avec des conséquences non mesurées. Quelle sera l'attitude de la sncf, quelle est sa capacité d'adaptation ?

Cela amène la réforme ferroviaire et l'idée d'un "Pôle public" mis en perspective mais il n'y a pas de place donnée aux régions dans la gouvernance. Et qu'en est-il du retour de l'Etat stratège … ?

A propos du GPMR Grand Plan de Modernisation du Réseau, il indique les orientations de RFF qui priorise le réseau UIC 1 à 6. En conséquence, les lignes classées de 7 à 9 resteraient sans financements. 

Sont concernées, la Ligne des Alpes (enjeu régénération Briançon-Montdauphin, étoile de Veynes), la Côte Bleue, la Vallée de La Roya et Aix-Rognac.

Pour les Chemins de fer de Provence, il n'y a pas d'investissement de l’État.

Or, il s'agit aussi de garantir l'égalité d'accès des territoires, c'est un élément important.

A propos du CPER le bilan 2007/2013 est satisfaisant, un accord de transition sera signé avec l’État pour terminer en 2014 les travaux lancés. Mais la situation est critique quant aux financements (abandon de l'écotaxe) Il y a un enjeu fort de concertation et la volonté d'associer les départements. Des réunions sont programmées :

le 31 janvier à Digne

financement ligne des Alpes connexion Digne-St-Auban (transfert vers la régie régionale)

Le 3 février à 15H00 à Gap

financement ligne des Alpes + travaux Briançon-Montdauphin

Montgenèvre études de débat public à obtenir.

10 février BDR à Marseille

Voies littorales , Aix-Marseille phase 2 permettant 6 trains par heures

Aix-Rognac/étang de Berre accord politique

Côte Bleue il faut impliquer l’État

Carnoules-Gardanne pas de demande du territoire, pas de projet opérationnel.

14 février à Nice 10 h00

Sur le parcours Mandelieu-Vintimille des travaux seront réalisés dans le cadre des études RFF. Côté Chemin de fer de Provence, l'objectif est d'aller vers 4 trains par heure en partie basse Reste la situation dans la Vallée de La Roya où l'offre est réduite du fait des ralentissements ...

Les associations doivent prendre part à ce débat.

 

Assemblée Générale NOSTERPACAAssemblée Générale NOSTERPACA
Assemblée Générale NOSTERPACAAssemblée Générale NOSTERPACA

Les participants ont remercié l'intervenant pour la qualité et l'importance des informations apportées. Cet exposé soulève des questions à propos de la pertinence des choix et des expertises acceptées par les décideurs régionaux.

Quelle évaluation comparée des projets, quelle stratégie régionale ? Il est permis de manifester une légitime inquiétude pour la concrétisation des ambitions régionales affichées. Et à propos des financements, une question est posée : comment améliorer nos compétences pour apporter des réponses aux besoins ? 

Pour NOSTERPACA, un des enjeux est de pas accepter "l'empêchement des coûts".

Ces informations soulèvent des questions à propos de la pertinence des choix et des expertises acceptées par les décideurs régionaux.

Quelle évaluation comparée des projets, quelle stratégie régionale ? L'inquiétude 

Financement, améliorer nos compétences. Ne pas accepter l'empêchement des coûts. 

Publicité

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .