Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journée ORT de présentation d'études au CEREMA

La voix de NOSTERPACA

Jeudi 03 avril 2014, l’Observatoire Régional des Transports (ORT-PACAavait organisé une présentation d’études dans l'antenne régionale du CEREMA(1) situé dans la Zone d'Activités d'Aix les Milles.

Journée ORT de présentation d'études au CEREMAJournée ORT de présentation d'études au CEREMA

C'est le Président de l' ORT-PACA, Jean-Louis AMATO qui a lancé la journée en remerciant les présents puis en passant la parole à Michel CARRENO, Chef du département Aménagement des territoires au CEREMA, qui a précisé les évolutions d'organisation liées à la fusion des différents CETE en une seule entité.

 

Journée ORT de présentation d'études au CEREMAJournée ORT de présentation d'études au CEREMA

La matinée a débuté par un exercice de prospective régionale, présenté par Jérôme DOMENS & Sébastien NOVELLA de l’INSEE :

La progression de la population en Région PACA rejoint le rythme national, avec 5,4 millions habitants, soit 450 000 supplémentaires, à l'horizon 2030. Les caractéristiques à cette échéance sont le vieillissement et le ralentissement des migrations résidentielles. Concernant l'emploi, il y aurait 187000 emplois supplémentaires soit 2,1 millions d'emplois potentiels dans la région.

Il faut noter que le focus réalisé sur les transports a laissé place à des interrogations dans la salle, dont de nombreuses ont été exprimées par Stéphane COPPEY du Conseil Régional.

 

 

Journée ORT de présentation d'études au CEREMAJournée ORT de présentation d'études au CEREMA

Puis Magali MOINIER et Olivier TROULLIOUD de la DREAL ont développé les conclusions de leur travail sur les dessertes des bassins Ouest du GPMM (Port de Marseille-Fos).

Cet exposé tend à démonter que les difficultés d'accès à la ZIP sont essentiellement liées à l'insuffisance de l'infrastructure routière. 80% du trafic est dans un rayon de 200 km et selon l'étude, le routier reste dominant jusqu'à une distance de 300 km.

Concernant la desserte ferroviaire, il n'y a pas de « points durs » sur le plan local, c'est le « nœud ferroviaire » de Lyon qui est l'obstacle. La question de la composition des trains est toutefois évoquée mais avec manifestement des limites dans l'approche. Et une nouvelle fois, le manque de sillons sur l'axe Fos-Lyon est cité comme un handicap, alors que la rive droite du Rhône est sous-utilisée.

Quant au fluvial, il n'y a pas de problème : la desserte est performante. Le seul point noir est  le percement de la darse 2 vers le canal du Rhône.

Au final, le sentiment est que cette étude validera les options favorables aux infrastructures routières portées par la Préfecture de Région lors de la préparation du Contrat de Plan État-Région (CPER)

Journée ORT de présentation d'études au CEREMA

Ce panorama a été suivi par une étude prospective de la filière conteneurs dans le Port de Marseille-Fos, présentée par Géraldine PLANQUE du GPMM après que Daniel BOUDOIN du cabinet Jonction ait décrit le contexte mondial. L'étude se fonde sur trois hypothèses de travail intégrant des paramètres économiques plus ou moins favorables au développement du nombre de conteneurs transitant par le GPMM. Un scénario « noir » basé sur un statu quo ferroviaire complète l'approche. La conclusion des intervenants est très claire : le développement du GPMM dépend pour l'essentiel de la possibilité de massification des trafics et donc de mettre en place une offre ferroviaire capable d'assurer 40% des transports terrestres.

Cette conclusion devrait logiquement rectifier les orientations faisant suite à l'étude de la DREAL.

A noter que Gilbert SOULET, Président de NOSTERPACA est intervenu au cours de ce débat pour montrer un oubli d’importance :

a) Au nord est de Marseille en remontant la vallée de la Durance, la percée ferroviaire du Montgenèvre à seulement 100 km de TURIN,
b) Au sud ouest, après Fos-Lavalduc et le triage de Miramas, la bifurcation de Cheval-Blanc qui permettrait d’assurer à la fois la continuité territoriale depuis Avignon-Cavaillon-Pertuis vers Aix et Les Alpes, mais encore de désenclaver les Alpes du sud aux voyageurs, et au fret depuis le Port de Marseille vers l’Italie ...

 

 

L'après-midi a été consacré aux déplacements des personnes. Le premier sujet a été un apport d'informations concernant les caractéristiques et recommandations sur les BHNS (ou Bus à Haut Niveau de Services), par Mathieu LUZERNE du CEREMA :

 

Journée ORT de présentation d'études au CEREMAJournée ORT de présentation d'études au CEREMA
Journée ORT de présentation d'études au CEREMA

L'intervenant a développé de manière pédagogique le cadre technique pouvant conduire une collectivité à faire le choix de ce moyen de transports. Les exemples utilisés au fil de la présentation démontrent au passage le retard pris dans notre région pour améliorer l'offre de transports collectifs.

 

C'est ensuite le sujet de la complémentarité entre bus, métros et tramways à renforcer, qui a été exposé par Jacques POUGNARD & Damien DOTTA de l’INSEE …

Journée ORT de présentation d'études au CEREMAJournée ORT de présentation d'études au CEREMA

L'étude se base sur la dernière Enquête Déplacements Ménages et les travaux de l'AGAM réalisés avec et sur les informations recueillies.

Ce travail fait apparaître que l'orientation des politiques de transports collectifs peut être conduite de manière précise et adaptée aux besoins des populations ciblées.

Il y est montré la complémentarité entre bus, métros et tramways sur une partie de l'aire de l'Autorité Organisatrice des Transports Urbains, la Communauté Urbaine de Marseille Métropole, ce qui a d'ailleurs fait réagir le Président de NOSTERPACA. Pour Gilbert SOULET, il n’était pas raisonnable d’oublier les TER. Il estime également qu’il serait très utile de publier la cartographie des itinéraires désignés traversant l’agglomération marseillaise, en traçant les voies ferrées d’Aubagne, de la côte Bleue et de Rognac et celle du Val de Durance en précisant les dessertes de Saint Antoine à Marseille St Charles ... et en ayant à l’esprit que vers 2023, la gare St Charles devenant souterraine et directe vers Toulon, Nice, la surface rendue disponible sur le plateau actuel permettra d’accueillir de très nombreux TER qui ne peuvent être reçus aujourd’hui faute de place !

La dernière présentation assurée par Édouard EMPTAZ de l’AGAM avait pour sujet le bilan environnemental des déplacements dans l’aire marseillaise  : 

Journée ORT de présentation d'études au CEREMAJournée ORT de présentation d'études au CEREMA
Journée ORT de présentation d'études au CEREMAJournée ORT de présentation d'études au CEREMA

Cette démarche fort intéressante permet de mieux ciber les origines des émetteurs de pollution, et, si jamais les décideurs s'emparent de ces observations, d'orienter les politiques d'urbanisme et de transports.

Et la carte ci-dessous parle mieux qu'un long discours :

Journée ORT de présentation d'études au CEREMA

 

Mais globalement, rien de nouveau pour celles et ceux qui sont attentifs aux informations données depuis maintenant de nombreuses années par les services compétents. Notre santé est en jeu.  A nous de décider de choisir la fatalité ou d'agir.

C'est aussi une occasion de rappeler le film réalisé par FNE PACA sur ce thème et dont NOSTERPACA avait relaté le lancement en septembre 2013

 

Cette présentation, comme les précédentes, est disponible en format PDF sur le site de l'ORT :

Journée ORT de présentation d'études au CEREMA
Journée ORT de présentation d'études au CEREMAJournée ORT de présentation d'études au CEREMAJournée ORT de présentation d'études au CEREMA

Tout au long de cette journée riche en informations, de nombreux intervenants ont pu s'exprimer comme Stéphane COPPEY du Conseil Régional PACA, Claude JULLIEN de la FNAUT PACA ou Gilles MARCEL pour FNE PACA qui a insisté sur la modernisation à venir de la deuxième partie de la section de ligne ferroviaire Marseille-AIX et sur son électrification souhaitée qui éviterait aussi l’utilisation de traction diesel et donc occasionnerait moins de pollution et de GES …

Pour NOSTERPACA, l'ensemble des informations apporté au cours de ces présentations d'études conforte ses analyses et demandes. Des évolutions sont perceptibles dans le domaine du déplacement des personnes. Mais force est de constater que, concernant le transport des marchandises, nous sommes face à un mur et qu'il faudra trouver les moyens de le franchir pour faire prendre en considération les solutions que nous proposons.

 

(1) Le CEREMA est un nouvel Établissement Public pour le réseau scientifique et technique qui a vu le jour le 1er janvier 2014 avec une Direction territoriale Méditerranéenne.

C’est un Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement.
Répondant au besoin de disposer d’un appui scientifique et technique renforcé, pour élaborer, mettre en œuvre et évaluer les politiques publiques de l’aménagement et du développement durables, cet établissement public regroupe, depuis le 1er janvier 2014, onze services du ministère de l’Égalité des territoires et du Logement et du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
les huit Centres d’études techniques de l’équipement (Cete), le Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques (Certu), le Centre d’études techniques, maritimes et fluviales (CETMEF), le Service d’études sur les transports, les routes et leurs aménagements (Setra). Constituant, aux plans national et territorial, un centre de ressources et d’expertises techniques et scientifiques au bénéfice de la puissance publique, notamment de l’État et des collectivités locales, le CEREMA interviendra pour promouvoir une approche transversale au service de l’égalité des territoires. Celle-ci inclut les enjeux liés à la ville et à la mobilité durable, au logement et à l’habitat, à la lutte contre l’artificialisation des sols, à la mise en capacité des territoires pour leur propre développement, à la prise en compte des risques et opportunités en matière environnementale, énergétique et d’usage des sols. Il accordera ainsi une importance particulière aux sollicitations des territoires les plus vulnérables et exposés à des cumuls de risques économiques, sociaux, environnementaux et technologiques.

Publicité

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .