Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Etude transport sur  l’ouest de l’étang de Berre.

La voix de NOSTERPACA

France Nature Environnement Provence Alpes Côte d’Azur (FNE PACA), fédération régionale des associations de Protection de la Nature, est une association Loi 1901 qui milite pour mettre en œuvre le développement durable sur ce territoire.

Vis-à-vis des transports, FNE PACA veut diminuer fortement la part du routier dans les déplacements de personnes et le transport des marchandises en développant et en améliorant les modes alternatifs.

Pour contribuer concrètement au report modal, le réseau Transport et Mobilité Durable FNE PACA a décidé de mener une étude sur un territoire particulièrement touché par les problèmes de transport : l’ouest de l’étang de Berre.

Etude transport sur  l’ouest de l’étang de Berre.

 

Objectifs de l’enquête :

  • Evaluer ce qui a déjà été fait et l’ampleur de ce qu’il reste à faire:

    • Par l’analyse des études déjà réalisées sur cette zone

    • En analysant les réseaux de transport alternatif existants

    • En prenant connaissance des actions menées par les acteurs économiques notamment au cours de la réalisation de plans de déplacements entreprises (PDE) et inter-entreprises (PDIE)

  • Mener une enquête auprès des acteurs économiques (chef d’entreprise ou responsable) :

    • Pour comprendre leurs besoins en termes de transport alternatif notamment pour les déplacements domicile-travail de leurs salariés

    • Pour comprendre les enjeux spécifiques de ce territoire au sein des entreprises

  • Proposer des pistes concrètes d’actions pour un report modal sur la zone

  • Favoriser une mise en synergie du travail effectué par les différents acteurs et favoriser l’émergence d’idées et de projets pour les transports alternatifs sur ce territoire

Pourquoi ce territoire ?

Etude transport sur  l’ouest de l’étang de Berre.

Le territoire d’étude couvre les communes du syndicat d’agglomération nouvelle Ouest Provence (SAN Ouest Provence) et de la communauté d’Agglomération du Pays de Martigues (CAPM) à savoir : Port Saint Louis du Rhône, Fos-sur-Mer, Istres, Cornillon Confoux, Miramas, Grans, Martigues, Port de Bouc et Saint Mitre les remparts.

Ce territoire a été choisi par le réseau Transport et Mobilité Durable FNE PACA car il est fortement dépendant à l’automobile. En effet, pour aller au travail, plus de 85% des salariés utilisent la voiture, ce qui est nettement supérieur par rapport à l’ensemble du département (voir graphique).

Etude transport sur  l’ouest de l’étang de Berre.

De plus, si l’on se réfère à la dernière Enquête Ménage Déplacement de 2009, l’ouest de l’étang de Berre est le seul territoire des Bouches-du-Rhône où la part modale de la voiture gagne du terrain (+15%) par rapport aux transports en commun (-17%) dans le total des déplacements (Cerema, 2011).

Méthodologie

Pour réaliser l’enquête auprès des entreprises, il a été nécessaire :

  • D’identifier les principales entreprises du territoire (selon le nombre de salariés)

  • D’identifier, dans un deuxième temps, les zones d’activités et de sélectionner un échantillon plus large d’entreprises (plus petites entreprises, divers secteurs d’activité etc…)

  • De créer une grille d’entretien pour les entreprises ayant faites des PDE et celles n’ayant rien réalisées

  • De rencontrer les entreprises sélectionnées en face à face ou par téléphone

Après l’enquête, il a fallu :

  • Retranscrire les entretiens

  • Traiter les données (notamment la localisation par commune des salariés)

  • Codifier les différentes informations afin de créer nos propres données

Pour analyser les différents réseaux de transport alternatif, nous avons :

  • Identifié les zones d’activités principales à étudier

  • Créé une méthodologie pour analyser les horaires et la fréquence des trains et bus desservant les zones d’activités choisies

  • Créé des tableaux afin de diagnostiquer l’état des correspondances entre les modes de transport

  • Etudié l’accessibilité des zones d’activités en transport alternatif

  • Analysé le réseau de pistes cyclables en lien avec les entreprises sur le territoire

Principaux résultats de l’enquête :

Quelques chiffres :

  • 68 entreprises interrogées (soit environ 0,68% du nombre d’entreprises total de la zone)

  • 13 517 salariés potentiellement concernés (soit environ 20% du nombre de salariés sur la zone)

  • 58% des personnes interrogées étaient des responsables (le reste étant des salariés)

  • 34 entreprises nous ont communiqué le lieu de domicile de leurs salariés : 8036 salariés localisés par commune

Intérêts et implication des entreprises :

  • 49 entreprises sur 67 sont plutôt favorables pour changer de modes de transport

  • 57 entreprises sur 67 sont plutôt intéressées par le développement des modes alternatifs à la voiture sur la zone (dont 22 attendent vraiment que des alternatives soient crées)

  • 13 entreprises sur 67 ont mené des réflexions sur les transports dont 8 ont mené également des actions

  • 28 entreprises sur 47 se disent prêtes à inciter et communiquer auprès de leurs salariés si des améliorations étaient faites

Modes de transport utilisés par les salariés des entreprises interrogées :

De plus, si l’on se réfère à la dernière Enquête Ménage Déplacement de 2009, l’ouest de l’étang de Berre est le seul territoire des Bouches-du-Rhône où la part modale de la voiture gagne du terrain (+15%) par rapport aux transports en commun (-17%) dans le total des déplacements (Cerema, 2011).

 

Méthodologie

Etude transport sur  l’ouest de l’étang de Berre.

Problèmes contextuels et institutionnels ressortis de l’enquête :

  • 12 entreprises sur 67 possèdent une prime indemnisant les déplacements domicile-travail de leurs salariés venant en voiture (soit pratiquement 6500 salariés)

  • A l’inverse, le manque d’incitations financières pour les modes alternatifs est un réel problème pour encourager les salariés

  • Un manque de communication, d’accompagnement et de suivi des collectivités envers les entreprises par rapport aux transports

  • Un manque de coopération entre les entreprises (80% des entreprises n’ont aucun lien)

  • Un manque de sanctions vis-à-vis de la réglementation PDE

Problèmes des transports ressortis de l’enquête et de l’analyse des réseaux :

  • Fréquence des trains et des bus peu élevée sur de nombreuses zones d’activités

  • Horaires souvent inadaptés pour les salariés

  • Correspondances entre les différents modes souvent très compliquées dans la plupart des zones (entre le train et les bus et entre les bus eux-mêmes)

  • Difficultés à organiser les réseaux de covoiturage

  • Dangerosité à la pratique du vélo à cause de l’absence de pistes cyclables dans les zones d’activités

  • Inaccessibilité de certaines zones d’activités (la Zone Industrielle de Fos et Clésud par exemple)

  • Multiples problèmes freinant le développement des modes alternatifs (vitesse trop lente du train, problème de la grande taille de certains sites industriels, problème de fiabilité etc…)

 

Les principales propositions :

Au cours de l’étude, nous avons pu comprendre les enjeux et les freins au développement des transports alternatifs. Nous avons ainsi pu élaborer une liste non exhaustive de solutions qui pourrait apporter des améliorations sur ce territoire et sera présentée aux acteurs publics.

D’une manière générale, nous pensons qu’il est important :

  • De modifier les systèmes existants d'indemnités kilométriques favorisant les déplacements en voiture dans de nombreuses entreprises

  • A contrario, d’inciter les modes alternatifs

  • De créer une synergie entre les collectivités et les entreprises mais aussi entre les entreprises elles-mêmes

  • D’encourager la mise en place de PDE en sanctionnant ceux qui ne respectent pas la règlementation

Il est ensuite nécessaire d’établir des diagnostics encore plus précis que ceux présents dans cette étude, pour pouvoir trouver des solutions à l’intérieur de chaque zone d’activité.

Il faudra ainsi selon les zones:

  • Améliorer l’accessibilité (Zone de Fos-sur-Mer et Clesud)

  • Adapter les horaires des transports en commun aux salariés

  • Améliorer la fréquence, les horaires et les correspondances des transports

  • Créer un réseau de pistes cyclables (pour ce point nous soutenons le réseau proposé dans le chantier Gagnant Gagnant et par l’association des Vélos de l’Etang)

  • Organiser le covoiturage au niveau des entreprises mais aussi au niveau des zones en mutualisant un site de covoiturage ou en établissant une méthodologie d’organisation (exemple de l’entreprise ID-Logistics)

  • Favoriser le développement d’autres méthodes alternatives comme les voitures électriques ou le télétravail

 

Enfin, nous pensons que pour améliorer les transports alternatifs, il n’existe pas une seule solution possible mais un éventail de solutions à apporter. Pour cela, il nous semble indispensable d’améliorer l’intermodalité entre les modes de transport. Nous préconisons la création de pôles d’échanges intermodaux dans certaines zones d’activités.

En analysant les différentes origines des flux de salariés avec le marquage d’arrivée à la zone et l’organisation de chaque zone, nous avons tenté d’apporter des pistes à approfondir pour créer ces pôles.

Pour la zone de Fos-sur-Mer par exemple, il nous semble pertinent de créer au moins un pôle d’échange à la convergence des deux principaux flux arrivant du nord et de l’est (soit 80% des salariés). Nous pensons ici que l’arrêt de bus existant « Raffinerie » peut être ce pôle car il se situe à proximité des deux principales zones d’arrivées (2 et 3). De plus, il permet de relier la ligne de bus existante, aux covoitureurs potentiels, aux futures pistes cyclables créées ou encore à la mise en circulation d’une navette qui desservirait la plupart des entreprises. On peut donc imaginer par la création de pôles intermodaux, la mise en synergie des transports alternatifs et des entreprises de certaines zones d’activités.

Etude transport sur  l’ouest de l’étang de Berre.

Conclusion :

Cette étude est un premier constat des déplacements domicile-travail dans la zone de l’ouest de l’étang de Berre. Nous avons pu établir une première prise de contact avec les entreprises et nous avons essayé d’apporter une vision à la fois globale et individuelle, multimodale et transversale.

Les propositions développées dans cette étude ne constituent qu’une première étape qui reste à approfondir et à développer avec les acteurs compétents.

Nous pensons néanmoins que cette étude peut apporter une modeste pierre à l’édifice de la future métropole Aix-Marseille actuellement en construction…

 

Le rapport complet de l’étude sera prochainement disponible sur le site internet : 

Courant janvier 2015, des restitutions ciblées seront proposées tout d'abord aux entreprises ayant participé à l'enquête puis aux institutions concernées.

Ensuite, ce travail sera à la disposition de celles et ceux qui pourront y trouver un point d'appui pour mener des actions en faveur de l'écomobilité.

 

Contact = Amanda BOUARD Chargée de mission (courriel : amanda.bouard@fnepaca.fr)

FNE PACA 36 Cours Lieutaud 13001 Marseoille  Tél = 04 91 33 44 02

Publicité

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .