Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wagon souvenir aux MILLES

La voix de NOSTERPACA

Article mis à jour le 02 octobre = ajout discours Francisco Murillo, secrétaire du CE des Cheminots PACA

 

Ce wagon a été restauré à l’initiative du Comité d’Etablissement régional de la SNCF en présence de nombreux officiels, d’anciens internés et déportés, de résistants mais aussi de jeunes gens, collégiens (Collège Longchamp à Marseille et du Lycée Militaire d’Aix-en-Provence D.R) et apprentis, illustrant l’importance du devoir de mémoire et de transmission.

Wagon souvenir aux MILLESWagon souvenir aux MILLES

 

Cette restauration a été rendue possible par l’action des syndicalistes du CE mais aussi par le soutien de la SNCF, de la Région PACA et de l’ex-cheminote et Sénatrice Isabelle PASQUET.

- A cette occasion, Gaëlle LENFANT, Vice-Présidente de la Région (PS), a rappelé que ce Wagon était « le symbole d’un passé odieux, d’une amnésie rampante, d’une mémoire trop longtemps occultée mais aujourd’hui mise en exergue par la Fondation du Camp des Milles pour la transmission aux jeunes générations ».

- Francisco MURILLO, Secrétaire du Comité d’Etablissement régional de la SNCF a souligné l’engagement des cheminots dans la restauration de ce wagon installé sur les lieux même du départ de plus de 2000 hommes, femmes et enfants juifs vers Auschwitz. Il s’est déclaré convaincu que « le devoir de mémoire est un élément d’éveil des consciences contribuant à comprendre le présent sur la base de notre histoire afin de pouvoir inventer l’avenir »

- L’allocution de la Direction Régionale SNCF Provence-Alpes-Côte d’Azur, en lieu et place de M. Bernard EMSELLEM, devant représenter M. Guillaume PéPY, Président de la SNCF, a insisté, à son tour, sur l’importance de l’éducation citoyenne : « L’éducation est notre responsabilité dernière, irréductible. L’éducation est un rempart contre l'ignorance, contre l'indifférence, contre la haine de l’autre, contre le racisme et l'antisémitisme. Ce rempart doit être constamment consolidé. Et c'est plus que jamais un devoir impérieux. »

- Les mots d’Isabelle PASQUET, ancienne Sénatrice des Bouches-du-Rhône (PC) ont clôturé les allocutions : « Ne relâchons pas nos efforts pour nous rassembler au-delà de nos différences, de nos religions, de nos choix philosophiques ou politiques, pour crier plus jamais ça ».

 

Wagon souvenir aux MILLESWagon souvenir aux MILLES

Cette cérémonie s’est terminée avec la lecture émouvante par des jeunes collégiens Marseillais de la Centaine de noms des enfants et adolescents déportés vers Auschwitz de ce lieu même, mais aussi des noms des « Justes parmi les Nations » ayant œuvré auprès des internés du Camp des Milles, donnant l’exemple de courage et de l’humanité.

 

- Ce lundi, comme chaque 21 septembre, on a célébré la Journée internationale de la Paix.  
 
Texte et photos de Gilbert SOULET

 

CAMP DES MILLES

21 septembre 2015

Discours « Wagon du Souvenir »

 

Comment construire une société juste, solidaire et fraternelle ? Tel est le sens de l’action que met en œuvre ce site de mémoire et d’éducation populaire. Merci à ses fondateurs, à ses militants et à ses salariés pour tout le courage et l’abnégation engagés depuis de longues années.

Ce site constitue une richesse mise à notre disposition, nous qui cultivons le vivre ensemble, nous qui veillons à ce que les vérités de notre histoire ne soient ni oubliées, ni transformées. Merci donc à vous qui ici, en ce lieu de mémoire collective, ce jour de grande victoire. Oui, pour les Cheminots, et pour leur CE, d’entrevoir ce wagon au service de l’éveil de la conscience constitue une grande victoire !!!

La voix des justes se trouve dans le rejet de l’obscurantisme, dans l’acte volontariste de se dresser face à la main mise de l’aliénation, face à l’endoctrinement aux extrêmes, qui conduisent l’humanité aux violences du rejet de l’autre. Ici-même, nous rejetons les concepts de la pensée unique. Ici-même, nous affirmons notre attachement à une société meilleure, embellie d’une véritable démocratie en faveur des populations.

La société d’aujourd’hui est inondée de peur, de colère et de haine. Un phénomène qui s’est déjà produit et pour lequel de nombreuses personnes, de nombreuses familles se sont mobilisées dans la souffrance afin de faire face à un fléau qui s’exprime à nouveau en totale liberté.

À l’évidence, les ingrédients de cette soupe infecte et indigeste servie par ces adeptes au racisme, à la xénophobie et l’antisémitisme sont les mêmes que par le passé. La perte de repères et de perspectives sont les éléments à la nuit, au brouillard. Ce ne sont pas ces nostalgiques du fascisme et du nazisme qui s’en plaindront… Eux qui ravivent la pensée de la honte, eux qui vivent de la haine raciale et culturelle, eux qui diabolisent l’étranger et stigmatisent au faciès…

Le CE des Cheminots PACA soutient depuis de nombreuses années l’action des amis du Camp des Milles car ce lieu témoigne des effets sur la personne humaine, de l’enfermement et du cloisonnement. En effet, en ce lieu marqué de notre histoire, grand nombre de penseurs, écrivains artistes ont résisté à « l’immonde » grâce à la culture et à l’expression culturelle. Ils ont lutté en faveur de leur droit à l’existence.

Quelle force naturelle permet à la personne humaine de survivre dans les moments de souffrance ?

Le rêve, parfois des plus infantiles, engendre l’espoir d’un monde de rires, de chants et de danses dont les yeux des enfants ne sont que le reflet de l’aquarelle arc-en-ciel.

Le CE des Cheminots PACA favorise la Culture de Paix et le vivre ensemble. C’est pourquoi, nous nous associons à la journée internationale de la Paix et du cessez-le-feu décrété par l’ONU chaque 21 septembre. Je salue la présence ici, d’une délégation du Mouvement de la Paix.

La culture de Paix est un mode de vie où l’humain est au coeur des priorités. Le « vivre ensemble » appelle à accepter et respecter les différences, réduire les inégalités et les injustices sociales et exige l’éducation à l’action pacifiste pour tous. L’éducation populaire, la culture, le loisir et la mémoire sont des éléments qui doivent renforcer l’action de l’éducation scolaire. Nous pouvons tendre à gagner une société qui réponde aux besoins essentiels des populations. Pour cela, les valeurs de partage, de solidarité et de fraternité sont essentielles. Le CE des Cheminots PACA espère, dans son activité, permette à chacun de compter pour un tout en comptant sur tous alors que le contexte développe l’obscurantisme, le recul social ainsi que l’idéologie malsaine de la stigmatisation.

Dans notre conviction, le devoir de mémoire est un élément d’éveil des consciences, il contribue à comprendre le présent sur la base de notre histoire afin de pouvoir inventer l’avenir.

Pour cela, en région PACA, le CE des Cheminots PACA a impulsé un travail militant de recherche et d’écriture sur la place et le rôle des cheminots dans la résistance et la libération de la France des griffes nazies.

Le livre mémoire « Les années de guerre 1939/1945 », écrit par Robert MENCHERINI, à qui je témoigne toute notre affection, est un hommage aux cheminotes et cheminots morts en cette période pour faits de guerre ou en déportation.

Nous espérions alors, rappeler les actes justes et courageux de ces personnes extraordinaires de la vie ordinaire.

Dans la continuité, l’idée de mettre à disposition de la mémoire collective un wagon d’époque s’est présentée dans notre activité.

Un wagon sans âme a été trouvé sur le site de Miramas par l’intermédiaire de Jean-Claude REYNAUD. Il

était destiné au parc à ferrailles et à la découpe.

Un élan de solidarité a étayé notre démarche afin de convaincre la SNCF et les institutions représentatives de la population que ce Wagon du Souvenir doit être considéré comme un patrimoine national rare et important.

La traversée a été longue et sinueuse pour cette action d’envergure, mais avec le soutien de personnalités et l’adhésion du Camp des Milles, nous y voilà !!!

À travers cette journée de satisfaction, c’est aussi la vérité rétablie autour du rôle qu’a joué la SNCF ainsi que la place des cheminots dans ces années d’atrocités et de massacres humains.

Nous pouvons tous être fiers du travail accompli.

Je remercie la Direction Régionale pour avoir contribué à la présence de jeunes cheminots et alternants à cette journée. Je salue l’engagement du Collège Longchamp dont la présence d’une classe d’élèves de 3ème et de ses professeurs en est le témoignage.

Je souhaite une belle vie au Wagon du Souvenir offert par le CE des Cheminots PACA au site mémorial du Camp des Milles et à ses amis.

Ils auraient pu s’appeler Mohamed, Joseph, Pablo, Luigi, Migda, Helmut, Ismaël, Abraham, …, mais c’est à l’ombre de l’olivier de la paix que Marcel, André, Geneviève, Jacques, Daniel, Emilie, Robert, Pierre, Gilles, réunis autour d’une nappe aux couleurs « arc-en-ciel », voient le prélude de l’aventure se dessiner.

Je remercie au nom du CE des Cheminots PACA tous les acteurs de cette belle aventure, et plus particulièrement deux cheminots : Jean-Marc COPPOLA, élu au Conseil Régional PACA, et Isabelle PASQUIER, ancienne Sénatrice, et mets en avant l’abnégation, les compétences et les savoir-faire de la famille cheminote par ce travail accompli, par cet acte fort de sauvegarde et de restauration du patrimoine, afin de mettre au service du devoir de mémoire et du site du mémorial du Camp des Milles le« Wagon du Souvenir » pour une vie nouvelle.

À cet instant, je pense à toi Diego…

Ici-même, pour ne jamais oublier…

Ici-même, je rêve de toi « mon Oranger »…

Après tant de cris et de pleurs, de ces jours ensanglantés

La souffrance disparue, laisse place à l’humanité, à l’existence.

Gorgée fruitée, comme vivre ensemble et cultiver la PAIX

Chants et dessins, attisent les chimères de mon enfance.

Merci.

Francisco Murillo

Secrétaire du CE des Cheminots PACA

Publicité

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .