Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CPER = ça craint pour le train

La voix de NOSTERPACA

Le contrat de plan Etat-Région signé en 2015 fait l'objet d'un avenant soumis le 13 juillet au vote de l'Assemblée Plénière du Conseil Régional. Le Conseil économique, social, environnemental régional (CESER), représentatif de la sociétè civile, doit donner un avis avant le vote politique. Les documents sont parvenus aux conseillers le 05 juillet pour donner un avis le 07 ....

 
Les représentant FNE PACA au  CESER ont apporté une contribution centrée sur la mobilité.

 

 

CPER = ça craint pour le trainCPER = ça craint pour le train

Contribution FNE PACA pour l’avis du CESER sur l’avenant N°2 du Contrat de Plan conclu entre l’Etat et la Région Provence Alpes Côte d'Azur pour la période 2015-2020, signé le 29 mai 2015. Vu l’absence de délai, nous limitons notre analyse à la partie mobilité.

En préalable, nous souhaitons indiquer deux éléments de contexte :

  • Le Contrat a fait l’objet d’un premier avenant en octobre 2015, pour prendre en compte la mise à disposition de fonds supplémentaires par l’Etat suite au comité interministériel de mai 2015 portant sur la future Métropole Aix Marseille Provence.
  • Le constat est une absence de concertation et d’information avec le réseau associatif et, notamment, les associations d’usagers et de défense de l’environnement pour ce qui concerne le volet mobilité dans le cadre de l’élaboration de ce nouvel avenant.

L’analyse du projet d’avenant n°2 par grands domaines :

Sur le volet routier = + 51 493 333€ pour la Région et + 22 673 333€ pour l’Etat

  • Nous tenons à rappeler que la compétence route dépend des Conseils Départementaux ;
  • Nous restons interrogatifs sur la prédominance accordée au secteur routier : n’est-ce pas contraire aux enjeux définis lors de la COP21 ? Nos territoires métropolitains et plus globalement notre région (exemple vallée de La Roya) sont impactés fortement par un taux important de pollution de l’air ;
  •  Nous constatons que les pistes cyclables voient leur budget passer à 5M€ (+ 1M€ pour l’Etat et + 1.5M€ pour la Région en demandant à ce chaque projet routier du CPER intègre une infrastructure cyclable 
  • Nous confirmons que nous sommes favorables aux Voies dédiées bus sur le secteur de la Métropole AMP. Il doit s’agir d’une période transitoire en attendant qu’un véritable Réseau Ferré Métropolitain soit opérationnel. En effet, le problème de saturation des gares routière dont celle de St Charles et les difficultés de pénétrer dans le centre des villes (exemple des liaisons routières en provenance d’Aubagne vers Marseille) ne seront pas réglées avec les voies dédiées.
  • Nous nous interrogeons sur ce qui semble amorcée un déséquilibre entre les territoires avec un nombre de projets routiers importants sur le 06 (Voie Mathis à Nice, Voie Nord Sud Plaine du Var, Pénétrante Cannes Grasse) Cette interrogation est accentuée par le fait que ces opérations se font apparemment sans apport de l’Etat.

 

Sur le volet ferroviaire = baisse globale de 215 470 000€

  • L’abandon des études du projet relatif aux travaux de réouverture de la ligne Aix/Etang de Berre n’est pas acceptable de notre point de vue :
    • C’est un projet métropolitain dont les études connues indiquent une prévision de fréquentation importante 7500 usagers/jour
    • Ce tronçon permet la connexion pour les déplacements de personnes entre le bassin Aixois et la zone d’activités aéroportuaire mais aussi la connexion directe entre des zones d’activités (les Milles, aéroport Marseille-Provence, GPMM, Euroméditerranée,  …)
    • C’est une ligne qui permet un itinéraire « bis » par exemple durant des travaux de Marseille Gardanne Aix.
    • Nous souhaitons que l’engagement des collectivités concernées et maintenant celui de la Métropole puissent permettre à la Région de reconsidérer cet abandon.
  • Nous dénonçons la baisse de la Région (moins 4,1M€) et de l’Etat (moins 4,1M€) sur la ligne Nice – Breil / Tende. Rappelons que les parts s’élevaient à 9M€ chacun alors que l’Italie s’est engagée sur 29M€ … Nous restons dans l’attente de connaître la part des autres collectivités (Département, Métropole NCA, CARF, …) 

Alors que la Région (mais aussi l’Etat) met plus de 35M€ sur le tunnel routier de Tende, nous dénonçons une orientation néfaste à un moment où la conduite des travaux de doublement s’avère plus laborieuse (effondrement de galerie), plus lente et plus coûteuse que prévu.

 

  • Concernant les Chemins de fer de Provence – partie basse entre Nice et Plan du Var, nous attendons de savoir si la baisse constatée de 17M€ est liée à la part attendue des autres collectivités (Département, Métropole, …).

 

  • La dotation relative à la mise en accessibilité et l’allongement des quais des PEM est ajustée à 70,500 M€ avec une baisse de 4,5M€ de la Région : faut-il en déduire que l’accessibilité n’est plus un enjeu majeur ?

 

En conclusion, nous exprimons nos inquiétudes sur le sort réservé au ferroviaire dans notre Région. De fait, on ne peut pas s’empêcher de faire le lien avec le rapport 26 voté lors de l’Assemblée Plénière du 24 juin qui prévoit « le développement de solutions alternatives aux trains » …

ANDREA 17/08/2016 18:55

Bonsoir!
Je crois toujours à l'avenir du rail!
Habitué de prendre le ter Monteux Entraigues sur la Sorgue au moins trois fois par semaine avec abonnements, les personnes prennent de plus en plus le train avec le vélo!
Comment mettrent les bicyclettes dans ces foutus autocars longues distances à la fois tueurs et pollueurs( que le gouvernement nous expliquent tout celà ) (à mon avis ils ne connaissent pas le chemin de fer qui est le plus fiable et le moins polluant !)

Elisabeth 19/08/2016 18:00

Entièrement d'accord, et que dire des routes l'hiver dans notre région des Hautes Alpes .....

Gilbert SOULET 15/08/2016 19:01

Bonjour,
Et bien d'accord avec non seulement l'article, mais aussi ses commentaires!.
Hélas, nous sont proposées les solutions alternatives aux trains au lieu de l'inverse.
De plus, l'exemple venant d'en Haut (les dirigeants Transports du Gouvernement, un article du Journal La CROIX, signé Emmanuelle LUCAS le jeudi 11 août 2016, à propos de la bataille de Briançon contre l'enclavement, se paye le luxe d'omettre totalement la percée ferroviaire du Montgenèvre et ... ce que cela engendrerai dans l'aménagement du territoire ...
Très cordialement,
Gilbert SOULET de PERTUIS très en colère pour un 15 août.
Bonne fête aux Marie ...

Elisabeth 19/08/2016 18:02

On se demande pourquoi les dirigeants boudent le train.... bien sûr, la majorité a au moins un chauffeur et pour les grandes distances, ils prennent l'avion !!!!

chastel vincente 15/08/2016 14:56

SNCF- TRAIN et VELO = PUBLICITE MENSONGERE
Alors que cette PUB s'affiche partout, quand vous voulez aller de MARSEILLE à PARIS avec votre vélo c'est encore la galère! Ah! oui il faut empaqueter son vélo et le porter comment? avec en plus des sacoches pleines! Sur un trajet qui traverse la France, qui est un des plus fréquentés. Pour aller en Bretagne, on devait passer par Paris et ... on va prendre notre voiture encore une fois . La COP 21 foulée au pied, la pollution que nenni...Quel saccage honteux!
Vincente secrétaire TVD

La voix de NOSTERPACA 15/08/2016 18:56

Vous mettez le doigt sur un vrai problème, le fait de ne pouvoir voyager avec son vélo non démonté à bord des TGV à deux niveaux (seuls ceux à un seul niveau sont accessibles comme les intercités via une réservation de 10€).
De Marseille pour aller à paris, Lille, Strasbourg ... c'est impossible sauf à utiliser les TER entre Marseille et Paris par exemple .... avec un temps de parcours très long ...
Ou alors de prendre le train de Nuit Nice/Marseille/Paris que le Gouvernement s'apprête à supprimer en 2017 ... après avoir les trains de nuits Nantes / Marseille, Hendaye / Marseille ... seuls trains permettant de relier les régions entre-elles ...
A titre d'exemple, pour aller de Marseille à Dunkerque avec un vélo non démonté et avec les sacoches : train de nuit en sursis pour Paris, puis gare du Nord Paris / Amiens, Amiens / Lille et enfin Lille / Dunkerque

L'Etat, actionnaire unique de la SNCF et autorité organisatrice des trains d'équilibre du territoire (intercités) n'assume pas son rôle et se désengage tant sur l'égalité des territoires que financièrement ... Dans les faits, pour les cyclistes, c'est une régression ...

Sur la Région PACA, les TER acceptent les vélos mais avec une capacité hélas insuffisante et des parkings sécurisés sont installés dans des gares avec des investissements sur les pistes cyclables et des voies vertes.

ANDREA 07/07/2016 15:47

Que vont devenir les autres projets ferroviaires en paca!
Ex: Percée du tunnel du Montgenèvre!
Certains politiques n'ont pas compris que le rail est l'avenir dans toute l' Europe!

Sylvie 17/08/2016 16:53

De Briançon, donc sous le Montgenèvre et l'énigmatique tunnel, qui demeure un projet mystérieux pour moi....Nous n'avons toujours pas de ligne électrifiée (promis depuis 40 ans au minimum), ni de doublement de la voie dans les portions où cela serait possible, des gares qui ferment les unes après les autrse, des trains fantomes et remplacés par des autocars dangereux, polluants et incofortables, et d'aucuns parlent toujours de la percée du Montgenèvre ! Faisons les choses dans l'ordre, pour être un minimum crédibles;
Par ailleurs, le programme d'Estrosi était tout à fait clair, il y avait tout sur le routier, le tunnel de Tende, la vallée du Var etc, et quasi rien sur le rail, et encore moins sur le rail alpin ! Ce n'est donc que l'application de son programme ! Pour une fois....
Cordialement

Publicité

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .