Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arrêts CARNOULES, 1° suite

La voix de NOSTERPACA

Après la suppression de six arrêts TER Intercités dans sa gare à l'occasion du nouveau service 2017, le Maire de Carnoules, Christian David, s'est rendu le 11 janvier 2017 à la Région. Il a publié un relevé des échanges de cet entretien sur le site internet de sa commune :

Arrêts CARNOULES, 1° suiteArrêts CARNOULES, 1° suite

Gare de CARNOULES – Suppression des arrêts de TER Intercités

Partage des échanges de la rencontre du 11 janvier 2017

 

Pour donner suite à nos courriers et aux diverses intervention dans la presse, le Directeur de cabinet du Président ESTROSI m’a contacté pour convenir d’un rendez-vous à Marseille, hôtel de Région.

J’ai donc fait le déplacement le mercredi 11 janvier à 16h30, pour une heure et demie d’audience annoncée.

Deux personnes m’ont reçu, M. GEFFARD, conseiller du Président en charge des transports et Mme SIMEONI, Directrice Générale Adjointe à la direction des Transports.

Je reconnais le niveau de compétence et de décision de mes hôtes du moment, pour autant j’aurais apprécié à leur côté, la présence d’un élu décideur en charge du domaine.

Je vous informe des points que j’ai abordés et qui sont repris avec détail dans un dossier remis en quatre exemplaires pour exploitation par les services et agents et peut-être pour les élus régionaux!

 

Rappel mobilisation et courriers diffusés

Absence concertation Elus / Usagers

Pétition – Mobilisation

Retour mécontentement des usagers

Relais Presse

Carnoules au cœur d’un projet durable

SCOT – Pôle relais pilier

Projet AMI : non retenu

SRADT – PLU (Activités et Clos Béranger)

L’économie : Pôle d’activités et desserte – Raccordement bretelle autoroute

Un vrai projet durable pour le Centre Var

1)      Rabattement vers Carnoules :

  •  Covoiturage
  •  Autocars perpendiculaire à la voie ferrée
  •  Zone d’influence de Brignoles à Carnoules
  •  Construire un PEM (emprise disponible)

2)      Favoriser le développement de l’usage ferroviaire

  •  Améliorer les conditions d’accès des autocars (aménagement projeté – Convention – Financement)
  •  Améliorer et augmenter les capacités de stationnement en incitant le covoiturage
  •  Améliorer l’information et l’accueil en Gare (réfection façade, panneau électronique)
  • Limiter l’usage de voitures alors que l’accès à Toulon devient insupportable.

Un projet global indispensable au territoire

Pourquoi ?

-          La nécessité de démontrer l’intérêt porté aux usagers

-          Réduire le sentiment d’abandon, d’éloignement des décideurs

-          Ne pas rester sans agir face aux résultats électoraux avec une abstention proche de 50%.

Pourquoi autant élevée en zone rurale ?

La réponse est dans la considération des gens, pour qu’ils espèrent à nouveau.

Le retrait des arrêts intercités, sans concertation, est un exemple de vecteur du mécontentement.

 

Il est demandé sans attendre :

  • Réintroduire les arrêts intercités courant février
  • Ouvrir une concertation des usagers pour définir plus précisément, les besoins, les attentes,
  • Communiquer les résultats et appliquer au plus près des attentes,
  • Accompagner et aider le développement d’un Pôle d’Echange Multimodal et des accès au secteur économique
  • Invitation pour accueillir le Président ESTROSI à Carnoules.

 L’entretien a finalement duré deux heures, avec des échanges intenses, arguments contre arguments.

 Mes hôtes avaient bien préparé cette rencontre avec des arguments qui avaient pour but de justifier le choix qui a touché la gare de Carnoules, quelques propositions pour donner l’impression que des solutions nouvelles seraient suffisantes pour nous satisfaire et au final, certainement avec l’espoir que tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Je ne dis pas cela par défi, c’est vraiment le sentiment qui m’a accompagné durant la première partie de la réunion. 

 Après avoir exposé notre désappointement, lequel a suscité notre mobilisation, à cause du manque de concertation des usagers, j’ai pu entendre que la Région devait avoir une vision qui dépasse Carnoules et le département du Var.

A cette échelle votre gare ne représente pas un enjeu majeur.

Le nombre d’arrêts est trop élevé, voire surdimensionné pour le nombre de passagers moyen par jour.

Contre argument : en réduisant l’activité de la gare, il est probable que le nombre d’usagers baisse. De fait dans peu de temps vous aurez tous les arguments pour réduire encore et peut-être aller jusqu’à sa fermeture. C’est le cas du guichet qui n’ouvre plus de 7h à 9h00, restera-t-il seulement les automates à terme ?

Non, cela n’arrivera pas Le Président a pris un moratoire pour maintenir l’ouverture des guichets, même dans les gare moyennes comme Carnoules. Le plan Etat Région a été doté de 55 millions d’euros dont la plus grande partie servira le développement du ferroviaire dans le Var. L’agglomération Toulonnaise a réfléchi à l’amélioration du trafic dans l’aire Toulonnaise.

Je sais que l’Agence d’Urbanisme (AUDAT) a livré une étude qui, à l’Est de Toulon, pointe Carnoules comme limite de ce développement, donc Carnoules a tout intérêt à rester attractive.

La volonté du Président est de permettre les déplacements entre métropoles le plus rapidement possible. Donc les arrêts intercités à Carnoules ne permettent pas de répondre à cet objectif.

De plus la ligne est sensible, et chaque arrêt accroît le risque de perturbations.

Vous le savez, il est préconisé de recentrer l’urbanisation sur les agglomérations pour limiter l’étalement urbain, notre réflexion s’appuie sur cela.

Expliquez-moi donc en quoi les arrêts nouveaux à Mandelieu et Fréjus ne représenteraient pas les mêmes risques que ceux de Carnoules ? De plus l’arrêt de Fréjus n’est pas vraiment justifié car tous les arrêts sont déjà disponibles à St Raphaël. Ce qui fait deux arrêts à quelques minutes d’intervalle. Est-ce que cela répond à l’objectif de liaison rapide entre métropoles ?  

Quant à l’urbanisation recentrée, cela veut dire que la Région ne prend pas en compte le développement de territoires ruraux, alors que des SCOT et des PLU viennent d’être approuvés.

Sans réponse concrète à ces questions on me parle de propositions préparées pour nous satisfaire.

Nous avons des propositions qui pourraient être mise en œuvre courant février, après le premier rajout d’arrêt déjà mis en service : Marseille-Nice arrêt Carnoules 10h34 pour arriver à Nice à 12h30.

Puis en février un nouvel arrêt à 16h55 pour aller vers Toulon et les fins de semaines le 21h34 pourrait être réintroduit pour les retours de Toulon.

Je ne sais pas si ces arrêts nouveaux ou réintroduits partiellement sont pertinents. C’est aux usagers de le dire. Il est probable que le 21h34 soit une bonne disposition (animations sur l’aire toulonnaise – étudiants), par contre le 16h55 reste à justifier toute la semaine. Le trafic pendulaire se fait majoritairement dans l’autre sens.

Ce qui semble essentiel c’est de réintroduire le 18h34 pour les retours de Toulon.

Nous ne pensons pas que ce soit utile car il y a deux arrêts omnibus avant et après avec un écart de quinze à vingt minutes.

Certes mais les délais de retour pour prendre les trains à Toulon et revenir sont différents avec un intercités. De plus la commune fait l’effort d’offrir une amplitude horaire pour l’accueil périscolaire, maintenant les actifs qui ont des enfants sont perturbés.

Je réitère ma demande avec insistance, il faut, dès le changement de grilles mi-février, réintroduire le 18h34 et/ou le 19h34.

Nous ne pouvons pas vous répondre ce soir, cela doit être étudié.

Je sais que la SNCF regrette les changements imposés à Carnoules et qu’il y a des possibilités. Pourquoi ne pas lancer une concertation pour connaître l’avis des usagers ?

Nous ne pouvons pas concerter à Carnoules, cela demanderait de le faire sur chaque ligne et c’est impossible. Il y a eu un comité de ligne à Draguignan pour favoriser les échanges.

Est-ce que la question de Carnoules a été évoquée au comité de ligne.

Je ne peux pas vous en assurer.

J’ai reçu hier la revue de la Région dont le titre est la concertation des usagers, ce n’est pas en accord avec ce qui se passe chez nous ?

Le dispositif mis en place permet aux usagers de s’exprimer sur les conditions de trafic et la qualité du service.

(Pour moi cette concertation développée par la Région n’a d’autre but que de mesurer le service SNCF d’après le ressenti des usagers, pour justifier les choix actuels, notamment le fait de ne pas signer la convention TER avec la SNCF).

S’agissant de la gare, il faudrait envisager de la valoriser avec un ravalement de façade pour l’aspect et surtout en installant un panneau électronique réclamé par les usagers qui veulent connaître la situation du trafic.

Justement nous avons prévu cette installation qui se fera avant la fin de l’année. Ainsi Carnoules aura un niveau de service équivalent aux gares importantes.

La convention SNCF-Région-Commune, prévoit le réaménagement du parking avant la  fin 2017. La commune étant maître d’ouvrage délégué, va réaliser ces travaux pour un montant estimé de 467 000€HT. La Région apporte 20%, soit 93 240 €HT. Je demande que soit étudiée une aide complémentaire pour passer de 20 à 30 et même 35%.

Vous êtes exigeant, cela représente plus de 50% d’augmentation de la part régionale.

Mais cela ne représente que 46 500€ de plus. Sachez que pour Carnoules cette somme est équivalente à 3% d’augmentation de la fiscalité locale, ce qui est considérable, alors que pour la Région l’enjeu n’est pas le même.

Nous allons voir si une possibilité de financement est envisageable.

(Rappel le plan Etat Région avec une nouvelle dotation)

Il faut que la gare de Carnoules se développe qu’elle soit plus attractive. Améliorons les conditions de stationnement pour favoriser le covoiturage depuis les villes périphériques. Ramenons les autocars devant la gare en améliorant les lignes centre Var vers Carnoules. Le projet 2017 est une première phase du Pôle d’Echange Multimodal (PEM). Il existe un foncier de 65 000m² situé à 100 mètres de la gare pour construire la deuxième phase du PEM. Nous avons le potentiel mais nous ne pouvons pas agir seuls. Nous demandons de travailler en partenariat avec le Département et la Région pour mettre en œuvre un vrai projet attractif d’aménagement et de développement durable. Cela permettra de communiquer et d’inciter à l’usage du train pour accroître la fréquentation. Je reste persuadé que rapidement le nombre moyen d’usagers/jour augmenterait.

Quel est le temps de trajet pour aller à Toulon ?

Le matin il faut en moyenne 1h et souvent 1h15 voire 1h30 dès qu’il y a le moindre incident. Le soir un peu moins s’il n’y a pas d’accident, ce qui est malheureusement de plus en plus fréquent avec ce trafic grandissant. Nous nous devons d’apporter des réponses.

Il est indispensable de réintroduire l’arrêt du soir dès février.

Il est indispensable de conduire une concertation des usagers. La commune a un réseau de 2300 personnes sensibles à cette question. Nous pouvons assurer le relais de cette concertation, pour autant que nous soyons informés en amont des perspectives d’évolution du trafic.

La région et SNCF travaillent la première partie de l’année pour définir le nouveau trafic mis en place au mois de décembre. Nous pourrions vous communiquer ces perspectives afin de les partager par votre réseau, de façon à en vérifier la pertinence.

Je valide cette démarche qui devrait nous permettre d’améliorer la situation, à condition que le retour qui en sera fait permette de corriger le ou les points qui ne répondraient pas aux besoins.

 

Conclusion :      

  • Un panneau électronique en gare avant la fin de cette année
  • Des arrêts nouveaux ou réintroduits dont la pertinence n’est pas mesurée
  • L’engagement d’une concertation préalable à toute modification du trafic

 

En attente :

  • L’étude d’une aide complémentaire pour financer les travaux du parking
  • La réintroduction de l’arrêt de 18h34 et/ou de 19h34.

Une visite du Président et des élus régionaux majoritaires à Carnoules, s’ils veulent bien répondre à notre invitation.

 

Des échanges soutenus mais très cordiaux qui seront, je l’espère, portés à la connaissance du Président et des élus en charge des transports.

Un résultat « maigrichon » mais c’est déjà ça, en attendant la finalité mi-février.

Des ouvertures pour l’avenir avec l’engagement de nous communiquer les informations pour une vraie concertation.

A suivre dès que nous aurons des nouvelles, en restant vigilants et prêts à réagir.

 

                                                                                                               Christian DAVID

                                                                                                              Maire de CARNOULES

Publicité

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .