Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transversale Sud

La voix de NOSTERPACA

Le devenir de la desserte ferroviaire de la Transversale Sud

Contribution à l’élaboration d’un schéma directeur

Transversale Sud

Le 6 mars, lors du 1er comité de concertation pour un schéma directeur de la ligne ferroviaire Bordeaux-Toulouse-Marseille (transversale Sud) présidé par le Préfet de la région Occitanie avec la présence du Préfet Philizot, il est indiqué que le Gouvernement a demandé qu’un schéma directeur soit élaboré pour 3 lignes structurantes (Paris / Clermont Fd, Paris / Toulouse et Bordeaux / Marseille).

Les associations NOSTERPACA, ADUGARE, AF3V PACA, TVD, CLCV PACA, souhaitent contribuer à l’élaboration de ce schéma directeur avec la volonté de préserver un service public ferroviaire mais aussi l’égalité des territoires entre l’Atlantique et la Méditerranée, entre L’Espagne et l’Italie.

 

D’une façon générale :

  • L’Etat devrait être, en tant qu’autorité organisatrice des transports, un acteur garant de la convention d’exploitation des TET. Dans les faits, nous pouvons considérer que l’Etat a été absent sur le plan national mais plus encore sur le plan régional ou interrégional, sans référent clairement identifié et disposant d’une capacité pour agir. Faute d’une réelle gouvernance, l’exploitant agit seul, il en a été ainsi pour :
    • La limitation du Cévenol à Nîmes alors qu’il effectuait le parcours entre Clermont Ferrand et Marseille, rompant ainsi le lien entre notre région et l’Auvergne ;
    • La détermination de réduire l’offre TET le long de la transversale Sud puis de chercher à limiter les Intercités Bordeaux / Nice à Marseille (un TET est suspendu depuis le 15/12/13) et à ne plus vouloir desservir Arles (les TET desservant 6 fois Arles par jour - tout sens -, l’impact vers Marseille est important, passage de 56 trains à 50, mais vers Nîmes, la situation est catastrophique, passage de 17 trains à 11).
    • A cela, il faut ajouter la disparition, sans retour à ce jour, pour des raisons liées aux travaux du train de nuit Hendaye / Vintimille.

 

- De même, nous ne pouvons que regretter que l’Etat n’ait pas assumé son rôle d’AOT pour faire un bilan régulier des conditions d’exploitation de son offre TET dans les régions concernées, notamment avec les associations d’usagers, alors que la desserte de la transversale Sud est face à une situation et un contexte difficile.

 

  • Nous percevons, de la part de l’Etat, dans la gestion des TET, une approche essentiellement comptable avec, comme seul objectif, les TET à supprimer. Le financement des TET ne doit pas être vu comme un déficit public mais considéré comme des politiques publiques contribuant à faciliter l’accès à la mobilité durable et à l’aménagement du territoire.

 

  • On ne peut que regretter, d’ailleurs, l’absence de vision multimodale de la part de l’Etat et de son exploitant, SNCF Mobilité. En effet, les TET ne sont pas intégrés dans un schéma de desserte national, interrégional et régional visant à assurer une complémentarité avec les offres de transports régionales, interurbaines et locales. Dans le choix des gares desservies n’existe pas l’idée d’en faire des points de rabattement multimodaux. Sur nos lignes les offres TET mais aussi TGV et TER sont fortement interdépendantes les unes des autres. Il en va ainsi de l’information et de la tarification.

 

  • L’actuelle rénovation du parc corail de la Transversale Sud, faute d’une autre solution, est positive. Elle contribue à améliorer les conditions de voyage des usagers.

 

 

Pour les associations, la transversale Sud c’est:

  • une ligne ferroviaire reliant Nice à Bordeaux, sans passer par Paris, qui est empruntée par une multitude d’acteurs :
  • Les trains d’équilibre du territoire de bout en bout ;
  • Des services régionaux et/ou bi régionaux pour les TER ;
  • SNCF Voyage sur certaines sections (TGV Paris Montpellier, TGV Paris Nice, TGV Paris Toulouse, TGV Barcelone/Madrid en coopération avec la RENFE,.)
  • Une connexion ferroviaire avec la région Auvergne Rhône Alpes et avec la Ligne des Alpes du Sud mais aussi dans le cadre d’une coordination avec l’Espagne et l’Italie

 

Aussi, les associations demandent de:

- maintenir une offre entre Bordeaux et Nice / Vintimille correspondant aux besoins et aux attentes des territoires et des usagers

- maintenir la desserte la gare d'Arles et les gares de Toulon, Les Arcs, St Raphaël, Cannes, Antibes, Nice et Monaco

- un doublement de la fréquence, avec un train par heure et par sens entre Bordeaux / Marseille et Nice

- le retour d'une relation Marseille / Nîmes / Clermont Fd avec le Cévenol dans le cadre d’une convention d’exploitation entre l’Etat et les Régions concernées

- permettre un accès tarifaire aux TET de la Transversale Sud pour les usagers du quotidien, notamment les porteurs de la carte Zou ! de la région PACA, moyennant convention équilibrée et acceptable avec les Régions concernées

- déterminer la nature des services que l’usager pourrait trouver à bord des trains

- facilité l'accès des vélos à bord des TET avec, a minima, un demi-fourgon à l’image de la Loire à vélo pour le matériel roulant actuel et le prévoir dans le futur matériel roulant ainsi que dans les gares (ascenseurs adaptés, goulottes, …).

- connecter les gares avec le réseau européen, national et régional des véloroutes et des voies vertes.

  • avoir une véritable stratégie partagée sur le rôle que l’on souhaite donner à telle ou telle gare ou Pole d’Echanges Multimodal avec l’objectif d’améliorer le service public ferroviaire et assurer un maillage complet et lisible du territoire.

- déterminer le niveau de services et les fonctions des différentes gares dans le cadre du développement de cette intermodalité.

- assurer la complémentarité et les rabattements pour augmenter la fréquentation

  • mettre en place une gouvernance pour assurer une meilleure concertation et coordination «spéciale Transversale Sud» de l’offre sur les différents segments d’usagers (pendulaires, loisirs, tourisme, etc..) et désigner un référent de l’Etat clairement identifié et disposant d’une capacité pour agir.

 

Les associations NOSTERPACA, ADUGARE, AF3V PACA, TVD, CLCV PACA demandent à rencontrer le Préfet Philizot afin de pouvoir lui exposer leurs propositions sur le devenir de la Transversale Sud.

Publicité

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .