Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un parfum de scandale

La voix de NOSTERPACA

TUNNEL ROUTIER DE TENDE ET LIGNE FERROVIAIRE DE LA ROYA :

Le chantier de doublement du tunnel routier du Col de Tende, qui relie la France et l’Italie, est encours de doublement. Le montant des travaux est estimé autour de 260 millions d'euros. Si le financement est franco-italien, c’est l’Italie qui est maître d’ouvrage et les travaux ont été confiés à une entreprise italienne, Fincosit.

Coup de théâtre fin mai : la Guarduia di Finanzia italienne débarque sur le chantier avec force moyens, embarque tout le monde, confisque les téléphones portables et met le chantier sous scellés. Le motif : les personnels revendaient les aciers destinés aux armatures des ouvrages en béton armé (murs de soutènements, voûtes du tunnel…) à des ferrailleurs, altérant ainsi considérablement la stabilité des ouvrages neufs. Plus de 200 tonnes d’acier auraient ainsi été détournées. Les chantiers français ont également été arrêtés et placés sous scellés par la justice française, sur demande de leurs collègues italiens.

Après l’arrêt des travaux, il va falloir expertiser les ouvrages, les conforter ou les refaire pour un coût sans doute de quelques dizaines de millions d’€, qui viendra s’ajouter au coût initial du projet de l’ordre de 176 M€.

Et pendant ce temps, malgré 29 M€ apportés par l’Etat italien et 15 M€ par les partenaires français dans le cadre de travaux du contrat de plan, il n’est pas prévu de supprimer la limitation permanente de vitesse à 40 km/h qui pénalise grandement français et italiens. Sans que l’on sache précisément les motifs détaillés qui imposent cette limitation, et pourquoi les travaux en cours ne permettront pas de remédier à cette situation.

Rappelons que pendant de longues années, RFF a refusé de considérer que la ligne Vintimille Limone, du moins sa partie française, faisait partie du réseau ferré national.

Le chantier en octobre 2015 côté francais. Au premier plan, un pont de la route actuelle

Le chantier en octobre 2015 côté francais. Au premier plan, un pont de la route actuelle

Si des entreprises peuvent provoquer des dépenses supplémentaires de quelques dizaines de M€ sur un chantier routier et qu’il est possible de trouver l’argent, peut-être que l’on pourrait faire de même sur la ligne ferroviaire…

Publicité

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .